Paroisse Saint-Pascal-Baylon
Paroisses
Sacré-Coeur de Bourget et Saint-Pascal-Baylon
Accueil | Nous joindre | Livre de visite | Plan du site    
Vous aimeriez savoir ? :: Historique de l'église St-Pascal Baylon Imprimer cette page   Envoyer cette page à un ami   
Historique de l'église Saint-Pascal Baylon
 
DSC01315-B_en

Bâtir une nouvelle église afin  que la paroisse Saint Pascal-Baylon puisse voir le jour ! 

Le 12 juin 1907, des gens de la paroisse Sainte Félicité de Clarence Creek se mobilisent et demandent l’érection canonique d’une nouvelle paroisse dans leur localité soit «The Lake».   Un avis est émis en vue de convoquer toutes les personnes intéressées des cantons de Clarence, Plantagenet ainsi que des comtés de Prescott-Russell à se rencontrer le 11 juillet 1907. 

  La démarche est en vue de l’érection de la paroisse. Une réunion est ensuite préparée et Mgr J. O. Routhier, délégué de l’archvêque arrive en train à la gare «The Brook».  L’emplacement de la nouvelle église, du presbytère fait l’objet de différents mais on finit par s’entendre. La paroisse Saint Pascal-Baylon verra le jour.

  Le curé du temps, Esdras G. Barrette écrit à l'archevêque pour lui demander combien d'argent il faudra pour acheter le maître autel, la permission pour installer un système de chauffage dans la future église et la permission de procéder à l'achat de 102 bancs de la paroisse de Clarence Creek. Serait-il possible de les acheter à un bon prix puisque la paroisse de Clarence Creek veut renouveler les bancs de son église?

  Entre les 11 octobre 1908 et le 2 décembre 1909, la construction de l’église et du presbytère va bon train. Tout le monde se dépêche pour construire l’église.

  Avant même la construction de l’église de la paroisse de Saint-Pascal-Baylon, le curé Esdras Guillaume Barrette et les futurs paroissiens célébraient déjà la messe dans la vieille école du village.

  Enfin, treize mois plus tard soit le 14 décembre 1909,  Mgr J. O. Routhier bénit la nouvelle église.

  De 1911 à 1917, le curé Joseph Éthier est responsable du parachèvement de l'église.  Il fait construire une sacristie et organise une salle paroissiale au sous-sol de l'église.  Un chemin de croix est installé dans l'église et encore une fois Mgr Routhier vient le 10 mars 1912 pour bénir le tout.

  À la fin de la première guerre mondiale, il n'y a pas de curé résident à Saint-Pascal Baylon.  Le curé Polydore Major dessert la paroisse.  Puis un an plus tard, le curé Duprat est nommé.  Il restera jusqu'en 1928.  Il fera plusieurs réparations à l'église et au presbytère existants.

  De 1928 à 1934, les paroissiens avec leur curé, Amand Rollin décident d'élever et de niveler le terrain du cimetière. Enfin, on remplace le perron et les trottoirs de bois par des structures de ciment.  Les gens sont fiers de tout le travail accompli. 

  De 1934 à 1936, le curé Félix Labelle fait creuser un puits pour amener l'eau potable au presbytère. Bien que l'électricité n'existe pas encore à saint-Pascal Baylon, il apporte l'électricité avec un DELCO, ancêtre de la génératrice.

  En 1936, Georges Antonio Séguin devient le prochain curé de la paroisse.  Il y demeure de 1936 à 1948.

  En 1942, l’église a besoin d’un grand ménage. Les paroissiens décident de la restaurer et de la décorer à nouveau. Le 18 octobre, Mgr A. Vachon, archevêque d’Ottawa, procède à la bénédiction du nouveau chemin de croix de l’église.

  Le dimanche matin du 20 juin 1943, l'heure est grave : le feu est pris à l'église!  À l'époque, il n'y a pas de pompier ni de grande échelle.  ce sont des hommes courageux qui, à leurs propres risques et périls, sortent les bancs, les statues, les vêtements sacerdotaux, les stations du nouveau chemin de croix.  Tous veulent que les hommes sauvent la croix dans l'église!

  Le dernier gars sort de justesse la croix du Christ sur son épaule.  Puis le clocher s'effronde au coeur de l'église en feu. Une page triste de l'histoire de la vie de la paroisse Saint-Pascal-Baylon venait d'être vécue.

  Pendant dix mois, le curé Séguin célèbre la messe dans le crible à côté de la remise à chevaux.

  Suite à lincendie de l’église, Georges Antonio Séguin, curé de la paroisse, encourage les paroissiens à reconstruire l’église. Toute la paroisse se retrousse les manches et décide donc de construire une nouvelle église. Une fournaise est achetée en 1944, puis on achète des bancs et on les installe dans l’église. L’orgue sera acheté un an plus tard. Le chanoine A. Laflamme bénit la pierre angulaire de la nouvelle construction le 30 avril 1944. Enfin, le 15 octobre de la même année, le vicaire général Mgr J. Hilaire Chartrand fait la bénédiction solennelle de la nouvelle église.

 



© 2018 Paroisse Saint-Pascal-Baylon. Tous droits réservés.
Écrire au webmestre | Dernière mise à jour : 23 février 2018